Alors que les humains vivent leurs petites vies, d'autres chassent les créatures de la nuit. Celles qui vivent dans l'ombre, boivent votre sang et vous transforment en esclaves...Un groupe de personnes sont là pour les combattre, choisissez votre camp...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Intrigue 3: Faire équipe malgré nous... [PV Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Intrigue 3: Faire équipe malgré nous... [PV Sam]   Dim 16 Fév - 15:54

Je me réveille encore en sursaut, les sueurs froides qui perlent sur mon front, la respiration haletante et saccadée. J'ai l'impression que je viens de finir un marathon. J'ai le goût du sang dans la bouche, le goût de métal oxydé, c'est répugnant. Peut-être que je me suis mordue la joue pendant mon sommeil. Je soupire en allumant ma lampe de chevet. Je vois que ma main est couverte de sang. La lampe aussi à présent. Mes bras sont couverts de sang jusqu'aux coudes! Mes draps en sont aussi couverts. À peine que je relève la tête, je vois les murs imbibés de couleur rouge. Des traces de griffes, des traces de mains, des traces de lutte, ...

'' Seigneur! Qu'est-ce que j'ai fait! ''

Dis-je en observant avec horreur ma chambre. Jon qui a bien grandit depuis plus d'un mois est sur l'appui de fenêtre entrain de me regarder faisant le gros dos et feulant. Il tremble. Il a peur de moi. Moi aussi, je tremble et j'ai peur. Qu'est-ce que j'ai pu faire, nom de Dieu! Eden est déjà partie. Il est près de 8 heures du matin. Il n'y a que ma chambre couverte de sang et moi...

Je me rappelle que j'ai rendez-vous professionnel avec le Shérif. Je fonce à la douche pour retirer tout ce sang! J'ai des rêves plutôt des cauchemars depuis cette fameuse nuit où nous avons trouvé Zeph sur le toit d'un immeuble. Depuis que l'Alpha m'a fait cet étrange symbole sur le cou.

Cette blessure me fait encore mal malgré que je me soigne tous les jours. Elle parait aussi vive que le premier jour. J'ai bien fait des recherches mais la seule chose que j'ai trouvé est que ce symbole est celui de leur vengeance.

Bref! Il ne faut pas que je sois en retard! Le Shérif m'a proposé ce boulot et ce n'est pas pour ça que je dois être en retard à ma première journée. Il m'a proposé ce job parce que le manque de policier se fait ressentir terriblement et qu'il a vu en moi de bonnes qualités pour être flic.

J'ai hésite sur le moment parce que Sam y est déjà et bien-sûr, la dernière fois que je l'ai vu, il m'a dite une chose qui m'a brisé le cœur. J'ai fait des efforts pour lui et il n'en fait aucun... Je ne le comprends pas. Je ne le comprends plus. Peut-être que je ne l'ai jamais compris au final.

Je sors de chez moi, la peur qui me tenaille le ventre. Il faut que je sois forte. Après tout, Sam n'est qu'un homme. Un homme comme tous les autres. Ce ne sont que des paroles qu'il a dite mais...ma sensibilité a tout prix en compte. Malheureusement. Fais-moi un dernier plaisir...Disparaît..Loin d'ici... Mais qu'il aille se faire fou***! Jamais, je ne lui ai fait plaisir alors pourquoi a-t-il un dernier?

Plus je m'approche du Commissariat, plus ma peur me dit de rebrousser chemin. J'ai peur. Très peur. Peur de ce qu'il pourrait se passer à l'intérieur. Je m'arrête juste devant le bâtiment. Je souffle un bon coup, je relève la tête en bombant mon torse et je franchis l'entrée. Il me faut du courage pour y entrer. Je sais que je suis forte! Je dois l'être! Sam n'est pas mon père, ni ma mère pour me dire qui je suis! Je suis moi et c'est moi seule peut décider qui je suis. Pas les autres! Je ne suis pas faible! Juste très sensible à certains moments et heureusement puis-je le dire! Je suis une humaine à la base qui a des sentiments, une sensibilité et une force!

Dès que je le vois, il faut absolument que je lui montre qu'il ne m'a pas fait mal. Le contraire serait une victoire pour lui!

Je monte la paire d'escaliers en croisant deux ou trois policiers prêts pour patrouiller.  Il est 09 heures pile quand je frappe à la porte du bureau du Shérif Dilinskie. C'est fou comment on peut entrer dans un moulin dans ce Commissariat!

Il m'ouvre la porte en me saluant avec un grand sourire. Je serre la main et il m'invite à m'asseoir devant son bureau. Après les politesses,

'' Alors, vous allez durant plus d'un mois suivre un officier sur le terrain. Il vous instruira les bases et les procédures à faire. ''

Après il commence à parler des examens que je devrais présenter plus tard pour devenir un vrai et tout et tout. Mais ce qui m'intrigue le plus est qu'il a frappé dans le mur de gauche et à gauche du bureau du Shérif, il y a celui de l'adjoint... Celui de Sam. Il fallait que je m'apprête à le voir débarquer d'une seconde à l'autre. J'entends la porte s'ouvrir derrière moi. Le Shérif se lève et je fais de même. Il va auprès de Sam...pas très content de le voir. Je garde la tête haute devant lui. Jamais, je ne plierai face à lui pendant qu'il sera aussi méchant envers moi.

'' Bon, je vous présente l'officier qui va vous instruire; Samuel Snow. Il va bien s'occuper de vous. ''

'' Quoi?! '' dis-je en même temps que Sam en regardant le Shérif qui a l'air surpris sur le coup. Rapidement il prend son air sévère pour nous stipuler que je suis sous la tutelle de Sam qui ne veut plus me revoir... Ben, c'est loupé. Le shérif me conseille d'aller entendre dans le couloir, le temps que lui et son adjoint discutent un peu de cette nouvelle tâche.

Sortie dans le couloir, j'ai un grand sourire. J'ai gagné une bataille contre Sam. Il va m'avoir dans les jambes durant un mois quasiment tous les jours. Mais je sais que j'ai juste gagné une bataille et pas la guerre qu'il y a entre nous. Cette guerre ne finira jamais tant que nous n'abandonnons pas les armes en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3: Faire équipe malgré nous... [PV Sam]   Mer 26 Fév - 15:09

Une stagiaire, laissez moi rire.. Des fois, j’ose me demander pourquoi je n’ai pas laisser le shérif se faire tué. Comme si il me fallait une putain de stagiaire ! Pourquoi pas en claquer une dans les pattes de Shell , mais dans les miennes.. La pauvre petite va en pleurer et va regretter d’avoir choisi un tel métier. Et je dis une, oui bien UNE car ça, il n’a pas oublié de me le précisé que j’aurais une jeune donzelle dans les pattes pendant presque un mois. Je hais les femmes encore plus. Entre la mère, la magicienne ratée et la future stagiaire de mes fesses, j’en ai de la chance !

Nuit blanche de plus, longue soirée au boulot et appel du shérif à six heures du mat’ pour dire qu’un foutu collègue est malade et donc qu’il a besoin de moi pour la journée. Super, je me douche, m’habille, mange rien, boit un verre de whisky bien frais, mon nouveau quotidien depuis l’autre fois, vérifie que Zeph dort bien, appelle la voisine pour qu’elle surveille encore une fois Zeph, ça sert d’avoir une adorable Eden dans les pattes surtout quand elle adore les gamins et en particulier ceux qui ont des pouvoirs intéressants bien entendu !

Bref, elle arrive en pyjama, avec ses grosses pantoufles en forme de chat, j’ai le droit à un gros bisou qui claque bien et elle s’installe devant la télévision en piochant des gâteaux dans la boite posée sur la table. Mais oui ma petite Eden, tu es chez toi, fais ce qu’il te plait voyons ! Cette gosse… Un amour comparé à son poison de sœur. Depuis l’attaque, je ne l’ai plus vu et c’est tout aussi bien ainsi. Les femmes ne sont bonnes qu’à t’arraché le cœur et à l’offrir en pâté aux animaux. Une de plus dirons nous.

J’attrape mon blouson et sort de chez moi en refermant doucement la porte pour pas réveillé le petit bonhomme. Direction encore et toujours le boulot, la routine, mon quotidien quoi. J’arrive, le shérif me prévient directement qu’il m’attendra à une telle heure dans son bureau pour me présenté la stagiaire et précise que je devrais être gentil avec elle sous peine d’avertissement car c’est pas une obligation d’être méchant avec tout le monde juste pour se venger ou se cacher derrière un masque. Je reste sur le cul, ça on peut le dire.

Bref, je m’installe à mon bureau après avoir lâché un « ouais c’est ça ! » suivit d’un gros soupir pour lui montrer qu’il me blasé bien de la vie. Quelques heures passent, étant perdu dans les papiers je ne les comptent pas, arrive midi, je quitte le boulot et je rentre voir mes deux « je me fou dans la merde tout le temps car je suis trop curieux » et pour manger avec également. J’entre, voit le petit dans le canapé, Eden qui prépare des pâtes, adorable jeune brin de femme. Je la remercie, fais un bisou à elle et Zeph, puis on s’installe mange et hop, retour au boulot obligatoire.

De nouveau au commissariat, à peine arrivé qu’un collègue me prévient que le shérif m’attends dans son bureau, ça je le savais déjà mais espéré qu’il m’ait oublier, malheureusement ce ne fut pas le cas. Donc je toc et là il m’ouvre. Gros choque. En face de moi, près de lui se trouve la sœur d’Eden, mon poison, Arya. Je garde un visage froid et une attitude glaciale bien que quand le shérif nous présentent et dit que c’est ma stagiaire, je lâche un grand « Quoi ?! » mais à part énervé le shérif ça n’a aucun autres effets, il fait sortir Arya et m’engueule pendant un moment de ma réaction et que si je ne suis pas content c’est la même chose, super, me coltiner mademoiselle poison pendant un mois, tout ce dont je rêvais voyons…

Je sors du bureau et lui lâche d’une voix impassible.

« Dans la réserve, il y a des dossiers des archives à trier, un bon paquet paraît-il , tu commence par ça, on verra par la suite « stagiaire ». »

J’ai un sourire mauvais et un ricanement méchant, puis m’en vais à mon bureau en la plantant là sans écouter s’elle répliqué ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3: Faire équipe malgré nous... [PV Sam]   Ven 28 Fév - 23:15

Je reste bouche bée de ce qu'il me dit. Aussi vite arrivé près de moi, aussi vite parti. Il me plante dans le couloir là où je me suis délectée de ma petite victoire face à lui. Il m'a ordonné que j'aille au sous-sol dans la réserve pour trier tous des dossiers... Mon surnom stagiaire, je le préfère de très loin à celui que Sam m'a donné auparavant: princesse. Que je déteste ce surnom! Enfin, déteste non, c'est que seul mon père me surnommait ainsi et je ne veux pas entacher sa mémoire pour quelqu'un d'autre.

Mais ce qui me dérange le plus dans son comportement est son sourire et son rire. Je ne vois pas pourquoi il doit rire comme ça envers moi? Je ne lui ai encore rien dit ou surtout encore rien fait!
Heureusement que je sais me contenir et que je dois me contenir sinon il aurait déjà eu une compte-rendu de son comportement envers tout le monde et il aurait eu mon poing dans sa figure de loup.

Je soupire. La journée promet d'être longue. Je longe le couloir et je descends jusqu'au sous-sol. Là-bas, je croise un futur collègue qui accepte que je rentre sous la vue de mon badge de stagiaire. Ce collègue me montre le reste du chemin à faire pour rejoindre les dossiers à trier et aussi les archives.

Ce n'est qu'une simple salle remplie de cartons empilés sur des étagères. Cela sent le vieux papier et  le renfermé. Super...ça va être génial!

Je remarque que sur l'unique table trois cartons remplis à ras bord où sur une face il y est écrit '' A trier ''. J'ai trouvé mon boulot à faire. Je m'assieds devant et sort la tiers de la première boîte. Je commence à les trier par ordre chronologique et commence aussi à éternuer. Moi et la poussière, cela fait mille.

Au énième dossier que j'ai remis à sa place dans la pile et inscrit dans le registre informatique pourri, j'ai ouvert la porte pour aérer un peu parce que je n'aurais pas pu arriver jusqu'au bout.

Je soupire de lassitude. C'est vraiment mais vraiment embêtant cette tâche mais c'est nécessaire. Les stagiaires ont toujours les tâches les plus chiantes. C'est bien connu et j'encaisse.

Au moins, pensé-je, le Shérif est avec moi. D'après la conversation qu'ils ont eu pendant que j'étais dans le couloir, Sam est souvent en colère ou tire une tête pas possible depuis quelques temps envers tout le monde même envers son supérieur. C'est pour ça que le Shérif Dilinskie lui a demandé qu'il soit sympa avec moi.

Lorsque j'ai presque fini de trier tout ça, une douleur fulgurante me traverse le cou. Je porte la main droite sur la blessure. Elle est brûlante. Maudite blessure! Maudit soit-tu l'Alpha qui m'a infligée ça! Depuis cette nuit-là, je n'arrête pas de me réveiller avec du sang sur les mains et à chaque fois, j'entends qu'il y a un nouveau meurtre de ''bête sauvage''. J'ai peur. J'ai peur de cette blessure mais en vain de recherches fructueuses, je ne sais rien contrer, rien faire pour que cela s'arrête. C'est une autre chose à encaisser, à supporter dans ma tête. La seule solution est que cet Alpha meurt.

Mais je dois d'abord savoir ce que je fais. Est-ce que je tue réellement des personnes? Est-ce qu'il me contrôle? Ou est-ce, par ''hasard'', que je vais sur les scènes de crime fraîches sans revenir blessée et sans souvenirs? Toutes ces questions me taraudent l'esprit, pire, le torture depuis des jours. Aucune réponse n'arrive!

Soudain, j'entends quelqu'un arriver.  Je fais attention à ce que ma blessure ne soit pas visible à l’œil nu et je me remets à encoder les trois derniers dossiers dans l'ordinateur.

La personne est bien évidemment Sam, je ne fais pas très attention à ce qu'il me dit parce que ce que j'ai fait est parfait malgré que cela m'a pris plus de cinq heures non-stop. Lorsque j'ai fini d'encoder et d'enregistrer le tout. Je me tourne vers lui avec son air de jamais content.

'' T'as l'air jamais content. Ce n'est pas beau, tu sais! ''

L'humour n'est pas vraiment son point fort pour le moment mais son air de contrarié et de méchant commence vraiment à m'irriter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3: Faire équipe malgré nous... [PV Sam]   Mer 28 Mai - 15:59

Perdu dans mes pensées je rejoins donc mon bureau après l’avoir laissée planté là comme une vulgaire chaussette trouée. Méchant ? Non, juste amoureux souffrant. La journée promet encore d’être bien longue et le temps à venir auprès d’elle aussi, comme pouvoir supporter chien et chat pendant aussi longtemps ? Je n’en sais rien, mais le shérif va se tiré les cheveux et me le payera. Il m’aurait foutu un jeunot totalement débile dans les pattes que ça aurait rien changé. Je rage, d’ailleurs c’est un collègue malchanceux se trouvant sur mon chemin qui subit en subissant une grosse bousculade et en recevant tout son café sur lui.

Je me jette sur ma chaise de bureau et tapote sur l’ordinateur le nom de « Reeves » peut être vais je trouvé des meurtriers dans sa famille répertoriée ? Qui sait, vu ce qu’elle fait subir à mon pauvre cœur. Malheureusement mes recherches n’aboutissent à rien, de chez rien du tout, les heures passent, je m’ennuie, il n’y a pas de boulot pour une fois. Pour finir, je me lève et vais la voir. Je descends aux archives et évidemment, il faut que ma bouche s’ouvre toute seule pour pouvoir critiquer les choses qu’elle avait trié.

« Nom de dieu, tu ne fais jamais rien comme il faut ! C’est mal rangé. Non non m’ignore pas ! Comment veux-tu réussir quelque chose en mélangeant les anciens et les nouveaux ?! J’en ai marre ! »

Mais pourquoi au juste je l’ouvre ? J’en ai aucunes idées, sûrement juste pour pouvoir l’embêté et être méchant .. Tout simplement… Méchant. Mon pauvre Sam, tu tourne mal. Et puis ton caractère change depuis l’attaque, faut te calmer, après tout, si elle ne veut pas de toi, ce n’est pas de sa faute, c’est de la tienne. Tu es un gamin stupide, tu dois la dégoûté, est ce que tu t’en rends compte ?! Et voilà que je me parle à moi même maintenant … Je deviens complètement cinglé. Et maintenant elle me dit que je suis pas beau avec mon air mécontent et bah c’est le pompom !

Mon nez me dit que ça sent la blessure pas cicatrisée. Je renifle l’air de rien et sent que ça provient d’elle, vers le haut de son corps. L’endroit je l’ignore. Je m’approche d’elle et pose ma main délicatement sur son épaule et dégage ses cheveux, la voilà la blessure, dans son cou, blessure infligée sans aucuns doutes par ce foutu alpha. Je grogne et mes yeux brillent un peu plus mais je me recule et attrape une chaise Sam et me pose dessus en soupirant.

« Excuse moi pour toutes mes idioties. Je sais que je ne suis qu’un idiot et que je dois te dégoûté. C’est normal, après tout je ne suis qu’un homme… Pardonne moi.»

Second soupire.

« Dis moi, tu dois avoir mal ? Il est temps qu’on l’achève ce foutu alpha. »

Un coup méchant, un coup gentil, tu me fais pitié mon pauvre …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3: Faire équipe malgré nous... [PV Sam]   Lun 2 Juin - 21:10

Je dois mordre sur ma chique pour ne pas dire de conneries ! Sam m'a dit que je ne savais rien faire de bien et que je ne devais pas mélanger les dossiers âgés et les dossiers nouveaux. Il m'a juste dit que de les encoder dans l'ordinateur ! C'est tout ! Classer, pour moi, c'est par ordre alphabétique alors c'est classé ! Je serre les poings pour m'aider à me contrôler en soupirant...

J'ai trop envie de balancer tous ces dossiers et d'enfermer Sam dans la pièce pour qu'il les range lui-même ! Mais je ne peux pas faire ça... Au lieu de cette pensée, je me rassieds tranquillement et attends que le temps passe...

Et l'impensable, pour moi, se produit. Non qu'il est parti en fureur, non qu'il est méchant avec moi,... il s'est excusé. C'est à la limite du touchant et de l'incompréhension. Je le fixe dans les yeux sans savoir quoi dire.

Tout à coup, ma blessure me fait mal. Je fais semblant de ma gratter la nuque. Je saigne lentement encore. Je lui souris mais cela ressemble sûrement une grimace qu'un sourire.
''Enfin, l'occasion d'une discussion sérieuse...

''  C'est vrai.... Tous les hommes sont cons, tu n'es pas une exception, c'est pour ça que les femmes existent. Mais...Je ne trouve pas que tu sois dégoûtant... J'ai connu bien pire...  '' dis-je en faisant tourner un stylo dans ma main.

Il s'est assis à mes côtés, sur une chaise. Je sens son doigt glisser autour de ma blessure. Il faut en finir avec ces Alphas, a-t-il dit.

Et pas qu'eux... dis-je en baissant le regard. Son regard interrogatif me demande d'expliquer...

''  Depuis ce soir-là, depuis ces meurtres...je...je ne suis pas certaine de les avoir commis mais...je suis impliquée, c'est sûr ça !  '' dis-je en enfouissant mon visage dans mes mains. '' Et...si c'est vrai...je ne sais pas quoi faire, en plus,...en plus, j'ai retrouvé...mon enfant qui avait été déclarée mort, il y a cinq ans... Je ne sais pas qu'est ce qu'il va devenir, si c'est vrai... Et toi, je...... ''

Je n'arrive plus à parler, j'ai un sanglot qui me bloque les paroles...  Très souvent, je me retrouve hors de chez moi ou chez moi avec les mains en sang...Comme si j'ai procédé à un meurtre...

Je suis à deux doigts de craquer, les insomnies et cette peur n'aident absolument en rien !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3: Faire équipe malgré nous... [PV Sam]   Jeu 5 Juin - 22:12

Au bout d’un petit moment mon regard se plonge dans le sien, puis je la vois mettre sa main sur sa nuque en faisant semblant de se gratter alors que du sang coulé faiblement de la blessure. Puis j’ai le droit à un petit sourire quelque peu grimaçant diront nous. Ensuite, elle se met à parler.

''  C'est vrai.... Tous les hommes sont cons, tu n'es pas une exception, c'est pour ça que les femmes existent. Mais...Je ne trouve pas que tu sois dégoûtant... J'ai connu bien pire...  ''

Je ne réponds rien, car au fond elle n’a pas tord. Je m’assois sur une chaise près d’elle et fais glissé mon doigt autour de sa blessure délicatement. En réponse à ma dernière phrase, elle me dit qu’il n’y a pas qu’eux tout en baissant son regard. Du regard je l’interroge pour qu’elle m’explique ce qu’elle voulait dire par ça et elle se met à m’expliquer tout en enfouissant rapidement son visage entre ses mains.

J’écoute mais vers la fin j’oublie tout ce qu’elle a pu dire afin de me comprendre la dernière chose qu’elle me dit. Comment ça son enfant ? Je suis papa ?! Non, je vais l’être c’est PIRE !! Non non ce qui est pire que pire c’est que je ne me rappelle même pas de l’avoir mise dans mon lit ! J’ouvre des yeux grands horrifiés et la bouche légèrement entr’ouverte genre je suis une carpe.

'' Et...si c'est vrai...je ne sais pas quoi faire, en plus,...en plus, j'ai retrouvé...mon enfant qui avait été déclarée mort, il y a cinq ans... Je ne sais pas qu'est ce qu'il va devenir, si c'est vrai... Et toi, je...... ''

Puis le temps que je comprenne qu’elle ne parlait pas de notre enfant en commun mais bel et bien du sien rien qu’à elle, mon loup pris légèrement le dessus en lâchant un grognement de pure méchanceté et ma main se serra sur la table avec fermeté et force. Qui a osé prendre la pureté de MA louve, celle qui m’appartient, celle dont je suis dingue, celle qui malgré nos disputes et notre méchanceté l’un envers l’autre me fait vivre ?! J’essaye de ravaler ma rage et ma peine car oui, ça me peine de savoir qu’elle a un enfant, un vrai, un à elle et pas un qu’elle a adopté pour je ne sais quoi. Je la vois prise de sanglot mais c’est au delà de mes forces de faire un quelconque geste envers elle pour la calmée. Mais mon côté humain réussit à parler et à contredire totalement ma partie loup, tout en la serrant contre moi après m’être levé et collé à elle, je lui dis.

« Ne t’inquiète plus Arya, je serai là pour vous deux, même vous trois bien que ce petit Scott se charge très bien de ta petite sœur. On trouvera les alphas, on va les éliminés l’un après l’autre et tout redeviendra normal. Je t’aiderais pour tout ce qui faut, tu n’aura plus à subir ce que ce salaud d’alpha te fais vivre, et pour ton …… Enfant. »

Je marque une pause après avoir avalé ma salive et en fermant les yeux, reprenant un visage totalement impassible pour ne pas lui montré ce que je peux ressentir en ce moment même, je reprends.

« Pour lui, on va le protégé, l’aimé et il sera heureux et vivra comme un petit de son âge doit vivre. Il s’entendra bien avec Zeph, on y arrivera Arya, même en ayant beaucoup d’obstacles, il le faut pour eux. Pour toi.. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3: Faire équipe malgré nous... [PV Sam]   Lun 9 Juin - 21:55

C'était vraiment fou commet je pouvais changer d'humeur en quelques secondes. Je ne savais pas trop pourquoi mais je lui avais avoué une chose qu'il ne savait pas de moi et que Eden ne savait pas encore non plus: j'avais retrouvé mon bébé, mon enfant à moi.

C'est vrai, cela faisait du bien d'avouer cette vérité à quelqu'un mais pourquoi à Sam? Lui qui m'avait ignorée durant un temps si long simplement parce que je ne voulais pas que lui et Zeph ne soient blessés par les Alphas, lui qui m'avait demandé mon pardon pour ses conneries...

Je ne savais pas quoi dire ou faire mais c'est lui qui fait le premier pas. Il se leva de sa chaise et me prit dans ses bras. Je n'hésitai plus dans mes gestes. J'entoura sa taille de mes bras pour le serrer le plus fort possible sans lui faire mal. Je n'y voulais plus décoller.

Il commençait à parler du fait que les Alphas ne seront plus qu'un vieux cauchemar enfoui dans nos mémoires. Il me promit de m'aider pour que je ne sois plus liée à cet Alpha de malheur. Pourquoi? Pourquoi faisait-il ça? Est-ce qu'il m'aime vraiment ou bien il fait ça pour s'amuser à me voir espérer, puis m'abandonner et revenir vers quand cela lui chante? J'hésitai un peu mais j'espérai beaucoup que ce n'était pas ma seconde pensée qui était réelle.

Lorsqu'il me jura qu'il allait protéger Oz, mon enfant, qu'il ne connaissait simplement l'existence, je le serra un peu plus contre moi en ravalant un sanglot.

Je me souvins, à ce moment précis, l'origine de notre embrouille. Un baiser mal placé dans le temps, une perte de sang-froid de ma part et un sort jeté. A propos de ce dernier, je devais préciser un truc à Sam...

''  Je n'ai pas eu l'occasion de te le dire mais... Le sort que je t'avais jeté involontairement... Ben, il n'était que temporaire et te faisait juste ressentir un peu de froid en toi, c'est tout...  ''

Je leva la tête en me détachant de lui. Je n'avais pas peur de le regarder de bas. Je lui souris un peu avant de lui poser la question dont la réponse devrait fixer ce que je pensais de lui...

'' Pourquoi tu veux toujours m'aider? Tu as bien une raison...''

Je le savais,... peut-être. Je voulais qu'il me confirme, qu'il me le dise. J'attendis patiemment à ce qu'il réagisse tandis que mon cœur battait à mille à l'heure et que ma gorge me faisait mal...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue 3: Faire équipe malgré nous... [PV Sam]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 3: Faire équipe malgré nous... [PV Sam]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» qu'allons nous faire ce soir ?
» Rejoinds nous ! Faire la fête
» Un magnifique jeu qui peut vous faire pleurer....
» c'est y pas une belle équipe de nonorque ça?
» Recheche de matériel de groupe ultras de votre équipe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WereWolf :: PORTLAND ; MAINE ; USA :: Emergency & Service :: Shériff-
Sauter vers: